jeudi 20 décembre 2012

LE RAFFINÉ GAUVIN ET DAME RAGNELL


Cette légende est issue des traditions orales Celtiques, de l’époque du Roi Arthur et des Chevalier du la Table Ronde.  L’histoire se passe à Camelot, Château du Roi Arthur.  Les Celtes respectaient le sacré de la femme, celle-ci ayant une place de choix dans la société Celte d'une époque qu'on dit aujourd'hui révolu... mais on aurait grand avantage à reconsidéré nos valeurs moderne par rapport aux traditions anciennes qui connaissaient le sens exacte du "respect de la Femme" et ce, sur plusieurs point important sur lesquels nous devons encore nous battre aujourd'hui !


Il fut une époque où, pour mettre à l’épreuve l’honneur d’un Roi ou vérifier l’intégrité des membres de sa Cour.  Les Sorcières prenaient plaisir à les défiés de résoudre des énigmes, sous peine d’avoir à subir un mauvais sort ou encore d’avoir à réaliser un souhait de la sorcière concernée.

Un jour Le Roi Arthur et sa cour, loin d’avoir été épargné par ce type d’épreuve, eu la surprenante visite d’une sorcière très connue à Camelot comme étant la sorcière Celtique la plus laide de l’époque.  On l’avait d’ailleurs surnommé: «’Effroyable Dame Répugnante. »

Comme elle en avait l’habitude elle arriva un jour sans prévenir.  Elle franchit la garde du Roi sans aucune difficulté et  entra en trombe dans la grande salle de la table Ronde.  S’imposant devant le Roi et les Chevaliers de la Table Ronde, la Sorcière s’avança avec assurance et défia le Roi de son plus vilain regard.  Le Roi Arthur et ces fidèles chevaliers, horrifiés, restèrent béas devant la laideur de la sorcière.  Elle leva son index crochu, le pointa en direction du  Roi et lui dit:  «Arthur, je vais te poser une énigme, tu auras une année complète, à partir de ce jour, pour en trouver la réponse.  Si à mon retour dans un an tu n’as pas trouvé à résoudre cette énigme, tu devras exaucer un de mes vœux, quel qu’il soit. » Le Roi accepta et invita la sorcière à poser son énigme, celle-ci s’exécuta :  «Qu’est-ce qu’une femme désire le plus au monde? »  Et elle disparue aussi brusquement qu’elle était arrivée.

Les Chevaliers de la Table Ronde et le Roi passèrent toute l’année suivante à parcourir le pays de fond en comble et dans  les moindres recoins cherchant à trouver la solution à l’énigme, sans aucun succès.  Un an plus tard, comme convenu la sorcière revint pour avoir la réponse à l’énigme  mais en vain, le Roi dut admettre qu’ils avaient eu beau traverser  le pays, d’est en ouest et du nord au sud, lui et ces fidèles Chevaliers n’avaient trouvé aucune réponse à son énigme.  Alors la sorcière s’empressa de rappeler  Roi qu’il avait un engagement  à respecter envers elle,  celui d’exaucer un de ces vœux.  Sans même attendre l’invitation du Roi à s’exprimer, elle formula son souhait:  «Je désire avoir un époux? » Lui dit la sorcière.

Tous furent  stupéfait. L’air hébété mais fidèle à sa parole  et poussé par l’honneur, digne de tout grand Roi.  Le Roi  Arthur offrit de l’épouser, quand soudain le beau et courtois Gauvain s’interposa entre le Roi et la sorcière  et se proposa, comme époux,  à la place de son Roi.   Satisfaite la Sorcière accepta l’offre de Gauvin et le soir même, l’effroyable Dame répugnante et le bon Gauvin, étaient  uni dans les liens sacrés du mariage.   La nuit de noce venue, c’est avec beaucoup de réticence que Gauvin s’approcha du lit conjugal.  Mais quelle  ne fut pas sa surprise quand il vit dans son lit non pas, une sorcière repoussante et laide comme il s’attendait de voir mais bien une jeune femme belle comme un matin de printemps.  «Où est la sorcière? » Demanda Gauvin stupéfait!  «Je suis Ragnell » répondit la jeune femme.  «J’ai été victime d’un sortilège, lui expliqua t’elle, «Je peux être belle le jour ou la nuit mais jamais les deux à la fois.  L’autre moitié du temps j’apparais sous les traits d’une hideuse sorcière.  En tant que mon époux je vais te laisser le choix de me voir belle soit:  le jour à ton bras en public et  lorsque nous serons en présence de tes amis ou le soir lorsque nous serons seuls dans l’intimité. »  Gauvin réfléchit une bonne partie de la nuit et ce n’est qu’au petit matin qu’il se décida enfin de répondre à son épouse et  il lui dit::  «Je ne réussie pas à me décider donc tu feras comme bon te semble.  Si pour toi c’est plus important d’être belle le jour en présence des gens de la cour et de mes amis je suis d’accord si par contre, tu préfères être belle le soir seul avec moi je n’y vois aucun inconvénient.  Je respecterai  ton choix quel qu’il soit. »  Sur ces mots un léger tintement se fit entendre et la jeune femme les yeux pleins de larmes regarda Gauvin et lui dit:  «Ta galante réaction vient de rompre la malédiction dont j’étais victime, maintenant que tu m’as laisser libre choix, je peux être belle de jour comme de nuit. »

Gauvin venait de donner la réponse à l’énigme:  «Qu’est-ce qu’une femme désire le plus en ce monde? C’est:  être respecté dans ses choix... »

mercredi 19 décembre 2012

LA BATAILLE DES SEXES A CAUSÉ DE TRÈS PROFONDES BLESSURES


Voici un texte très intéressant qui explique bien les relations masculin-féminin devenus
difficile au fils des siècles.  Les blessures causées sont par contre réversibles et peuvent
être guérit par l'amour pur qui habite chacun et chacune de nous... Bonne Lecture

Pamela Kribbe transmet Marie-Madeleine

Ceci est la transcription légèrement mise en forme de la transmission publique. Pour accéder à la version audio, cliquer ici.

Chers amis, chers frères et sœurs,

Je suis pleine de joie de me trouver ici dans cet espace avec vous. Mon cœur s'ouvre vraiment car je vous aime tant. Je suis maintenant libérée de tous les fardeaux terrestres. Et je peux voir avec facilité votre beauté et votre courage tout au long de votre vie sur Terre. Je souhaite que vous puissiez le voir vous-mêmes. Souvent, vous êtes tellement empêtrés dans l'autojugement et le rabaissement. Cela rend difficile le fait de recevoir tout ce qui vous est offert. Je constate souvent que votre énergie est nouée. Vous avez les yeux fermés et vous êtes emprisonnés dans vos propres jugements négatifs. Et ce sentiment d'indignité semble aller de soi pour toute personne née sur Terre. Cela fait partie du fait d'être sur Terre. En fait, la Terre est couverte, sur le plan énergétique, d'un sentiment de dépréciation de soi et d'autojugement qui se transmet de génération en génération. Certaines personnes ont eu la bénédiction de vivre au cours de leur enfance le sentiment d'innocence et de spontanéité qui est naturel à la vie. Mais souvent, en vous incarnant sur Terre en tant qu'être humain, votre conscience est aisément assombrie par la négativité et la peur qui s'y trouvent. Je suis ici maintenant pour vous rappeler votre véritable nature et vous aider à vous éveiller à celle-ci dans votre vie quotidienne. Car je connais la force de votre âme, malgré la densité et la lourdeur de l'énergie terrestre. Vous êtes de vrais guerriers de lumière, même si parfois vous semblez l'avoir oublié. Parfois j'en éprouve du chagrin, une sorte de tristesse en voyant que vous semblez si perdus. J'ai encore des sentiments humains, vous savez, et je suis reliée à vous par le cœur.

Aujourd'hui, j'aimerais vous parler de ce qui est advenu entre les sexes, entre les hommes et les femmes, car une grande part de cette énergie sombre, ou de ce profond sentiment d'indignité, provient de cette histoire. Cette histoire a trait à la sexualité. Vous savez, la sexualité devrait être une source de lumière, d'amour et une authentique rencontre des âmes. Dans une vraie rencontre sexuelle, l'ouverture se fait à partir du cœur. Rencontrer quelqu'un sur ce plan est une expérience de félicité et d'extase. Mais de façon tragique, peu d'êtres sur Terre ont la possibilité de vivre l'union sexuelle de cette manière. Il y a une si profonde douleur dans le cœur des hommes et des femmes dans cette zone parce que c'est là où vous êtes le plus vulnérable, en tant qu'être humain. Vous êtes tous conscients de l'histoire récente, et par récente, j'entends ces derniers 4 ou 5000 ans. Au cours de cette période, l'énergie féminine a été dévalorisée et humiliée par une énergie masculine agressive. Dans l'être féminin, cela a occasionné une blessure à un niveau très profond. Mais cela a aussi blessé les hommes. À cause de cette énergie masculine agressive présente tout au long de cette ère, les hommes ont été incapables de développer leur côté féminin sensible. Il est devenu difficile pour eux de se relier aux autres à partir de leur cœur, de montrer leurs émotions. D'autre part, les femmes ont perdu contact avec leur sentiment de valeur intrinsèque et leur souveraineté. Et par conséquent, les hommes et les femmes sont devenus des étrangers, séparés les uns des autres. Et la sphère de la sexualité, la plus sacrée entre un homme et une femme, a été violée. Au lieu d'être une source de félicité, elle est devenue une zone très douloureuse. À présent, je veux aller plus loin et vous narrer une part de l'histoire plus ancienne que celle que vous connaissez. Il fut un temps où les femmes se sont emparé du pouvoir et l'ont exercé contre les hommes. Les femmes peuvent éprouver cela en elles. Même si elles ont été victimes de l'agression masculine au cours de nombreuses vies, elles peuvent aussi ressentir en elles la capacité à manipuler l'énergie chez les hommes. Je vous dis cela en aucun cas pour que vous vous sentiez coupables ou honteuses. Je veux aller à l'origine de la blessure chez les hommes et les femmes. Je vous demande donc maintenant de ressentir si vous reconnaissez en vous la blessure dont je parle. Vous est-il possible d'éprouver un véritable amour en relation avec l'autre sexe ? Êtes-vous capable d'être un homme ou une femme sans honte, sans réserve envers l'autre sexe ?

Je suis en train de vous dire que ce sentiment d'indignité avec lequel vous êtes tous en lutte est en lien étroit avec la blessure sexuelle présente chez les hommes et chez les femmes. Le temps est venu de guérir cette blessure. Et je demande aux femmes spécialement de s'élever au-dessus de la colère et de la méfiance qu'elles ont envers les hommes. Hommes ou femmes, vous avez tous été à la fois victimes et persécuteurs dans cette longue histoire de bataille.

Imaginons ensemble que vous soyez face à votre partenaire, et si vous n'en avez pas, imaginez juste quelqu'un en face de vous.

Maintenant, jetez un coup d'oeil au courant du don : que donnez-vous à cette personne ? Qu'êtes-vous capable de donner ? Et observez aussi votre corps lorsque vous donnez cette énergie. Quelle impression y'a-t-il dans votre cœur ? Dans votre ventre ? Et si vous remarquez que le courant du don est interrompu dans certaines zones, ne jugez pas, n'essayez pas de le changer maintenant, observez-le simplement.

Maintenant, observez le courant de la réception. Que recevez-vous de votre partenaire ? Qu'êtes-vous capable de recevoir de votre partenaire, que pouvez-vous recevoir ?

Vous allez probablement voir que certaines zones sont bloquées en vous. Je veux que vous sachiez que ces blocages ne sont pas seulement personnels. L'histoire vous les a légués. Ne vous jugez donc pas. L'invitation actuelle est de guérir cette douleur, et ce faisant, vous contribuerez aussi à guérir la douleur collective de l'humanité. Vous êtes bien plus forts que vous ne le croyez.

Je vous invite à faire ensemble un petit exercice de guérison. Bien, je ne vous demande pas de guérir la douleur ou les blocages que vous percevez en vous, mais plutôt d'observer ceux que vous voyez chez votre partenaire. Restez simples. Demandez juste à votre partenaire : qu'aimerais-tu recevoir de moi ? Qu'est-ce qui te servirait le mieux ? Qu'est-ce qui t'aiderait à retrouver la souveraineté dans ta vie ? Et donnez-lui cela sur le plan énergétique.

J'aimerais que vous ayez une compréhension de votre partenaire, et surtout  que vous  compreniez la douleur spécifique du sexe opposé. La blessure, la douleur, est différente chez les hommes et chez les femmes. Les hommes se sont séparés de leurs sentiments, de leur nature féminine. Ils ont envie d'une connexion plus vraie. Et les femmes ont besoin de se relier à leur puissance et à leur dignité. Les hommes ont la capacité d'aider les femmes à réaliser cela en leur montrant leur vraie beauté et leur force. Les femmes ont la capacité d'aider les hommes en leur pardonnant et en assumant leur responsabilité. Il peut y avoir ainsi une très belle interaction entre hommes et femmes.

Bien que le chemin spirituel consiste essentiellement en une autoguérison, il est temps maintenant de vous unir et de bâtir des ponts entre hommes et femmes. C'est en ayant de la vraie compassion et de la compréhension les uns envers les autres que vous allez aussi vous autoguérir. Vous vous élevez au-dessus de la vieille bataille et permettez à la sexualité de redevenir un espace de vraie joie et d'entente.

Dans votre lutte contre l'ombre et le sentiment d'indignité, je vous demande de considérer à quel point cela est dû à vos blessures d'homme ou de femme. En étant conscients de cet aspect, vous allez acquérir plus de compréhension de vous-mêmes et laisser entrer plus de lumière dans votre vie. Sur la Nouvelle Terre qui est en train de naître, hommes et femmes vont se rejoindre dans l'harmonie. Leurs énergies vont se compléter naturellement. C'est par la sexualité que votre âme, votre énergie spirituelle, descend vraiment sur Terre, depuis le centre d'énergie le plus élevé jusqu'au plus bas. Lorsqu'il y a une union sexuelle de cœur à cœur, vous êtes de retour au centre du paradis. Vous vous sentez en union avec l'Esprit pour un moment. Ensemble, en cet instant, vous canalisez l'énergie la plus pure vers la Terre. À l'origine, la sexualité est ce précieux don. Le fait qu'elle ait été assombrie par une énergie obscure et pénible est un lourd fardeau pour vous tous. C'est la cause d'un grand nombre de vos émotions de solitude et de désespoir. Mais il y a de nombreux signes d'espoir en ce temps. Hommes et femmes cherchent sincèrement à établir une vraie connexion entre eux. Un lourd fardeau pèse encore sur vous tous, mais aussi un grand potentiel de guérison.

Une fois encore, je vous invite à vous voir comme je vous vois depuis l'autre côté du voile. Je vous demande de vous joindre à moi maintenant et de vous regarder à travers mes yeux. Pouvez-vous voir en vous les belles âmes courageuses que vous êtes ? Il n'y a rien de mauvais chez vous. Rien. Vous êtes des êtres parfaits. Je souhaite que vous puissiez accepter cela de ma part.

© Pamela Kribbe
www.jeshua.net/fr


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...